Paiement sécurisé - Retrait gratuit dans votre pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie

Vaccination en pharmacie

Indispensable pour se protéger et protéger son entourage, la vaccination peut désormais être effectuée en pharmacie pour de nombreuses maladies.

La vaccination en pharmacie est possible pour de nombreuses maladies

Indispensable pour se protéger et protéger son entourage, la vaccination peut désormais être effectuée en pharmacie pour de nombreuses maladies. En effet, la Haute Autorité de Santé (HAS) a récemment recommandé d’élargir les compétences vaccinales des pharmaciens d’officine, des sage-femmes et des infirmiers. Elles sont encadrées par deux décrets et quatre arrêtés, entrés en application en avril 2022.

 

Pourquoi est-il indispensable de se faire vacciner contre certaines maladies ?

Lorsque l’organisme est soumis à une agression extérieure (un virus ou une bactérie, notamment), il déclenche une réaction de défense. Après avoir reconnu certaines parties du microbe (les antigènes), le système immunitaire s’active et produit des anticorps pour le détruire.

La vaccination consiste à soumettre l’organisme à un agent infectieux atténué (ou à une toxine inoffensive), pour qu’il apprenne à réagir efficacement lorsqu’il se retrouve face au véritable agent pathogène. Il est injecté avant que la personne ne soit véritablement exposée à l'agent infectieux. Même s’il est atténué (et ne déclenche donc pas la maladie), il est identifié par l’organisme, qui produit des anticorps spécifiques pour l’éliminer. Le corps garde cette réaction en mémoire : lorsqu’il se retrouve face au microbe actif, il sait immédiatement comment réagir pour se défendre.


La vaccination en pharmacie : des compétences récemment élargies

Depuis 2019, la vaccination fait partie des missions facultatives qui peuvent être exercées par les pharmaciens d’officine. Fin janvier 2022, la Haute Autorité de Santé a recommandé d’élargir les compétences des infirmiers, des sage-femmes et des pharmaciens en matière de vaccination.

C’est le décret n°2022-610 du 21 avril 2022 qui encadre les nouvelles compétences vaccinales des infirmiers et des pharmaciens d’officine, avec deux arrêtés parus au Journal officiel du 23 avril 2022. Modifiant certains articles du Code de la santé publique, il énonce notamment la liste des personnes susceptibles de se faire vacciner par les pharmaciens, ainsi que la liste des vaccins qui peuvent être administrés.

 

Quels vaccins en pharmacie ?

Pour simplifier et améliorer la couverture vaccinale en France, la vaccination en pharmacie est aujourd’hui possible pour quinze maladies.

  • la grippe saisonnière (la vaccination antigrippale était déjà possible en pharmacie) ;
  • la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite ;
  • la coqueluche ;
  • les papillomavirus humains ;
  • les infections invasives à pneumocoque ;
  • le virus de l'hépatite A, le virus de l'hépatite B ;
  • le méningocoque de sérogroupe A, le méningocoque de sérogroupe B, le méningocoque de sérogroupe C, le méningocoque de sérogroupe Y et le méningocoque de sérogroupe W ;
  • la rage.

Qui peut se faire vacciner à l’officine ?

L’arrêté qui élargit les compétences des pharmaciens en matière de vaccination dresse également la liste des personnes qui peuvent se faire vacciner dans ces conditions.

Les pharmaciens peuvent également vacciner les mineurs de 16 ans  et plus contre la grippe, lorsque cette vaccination est recommandée (sauf en cas d’antécédents de réaction allergique sévère à l'ovalbumine ou à une précédente vaccination). Les pharmaciens n’ont pas besoin de prescription médicale (ordonnance) pour vacciner contre la grippe saisonnière.

 

Dans quelles conditions ?

Seuls les pharmaciens titulaires ou adjoints sont autorisés à administrer les vaccins (ainsi que les pharmaciens gérants de pharmacies mutualistes ou minières). Mais ils ne sont soumis à aucune obligation de vaccination (cela reste une mission facultative pour les pharmacies). Ni les préparateurs en pharmacie ni les étudiants en pharmacie ne sont autorisés à vacciner.

 Les déchets doivent enfin pouvoir être éliminés dans les conditions exigées par le Code de la santé publique.

Où se faire vacciner ?

Toutes les pharmacies ne pratiquent pas la vaccination. Pour en savoir plus, rapprochez-vous de votre pharmacien.

 Sur le site des pharmacies Giphar, il vous suffit de renseigner une adresse, un code postal ou une ville pourlocaliser la pharmacie la plus proche. Vous pouvez également ajouter un filtre pour obtenir les adresses de toutes les pharmacies pratiquant la vaccination près de chez vous (ainsi que leur numéro de téléphone et leurs horaires d’ouverture), et prendre rendez-vous en ligne.

Rappel du calendrier vaccinal en France

Le calendrier vaccinal établit la liste des vaccins à réaliser lorsque l’on réside en France, l’âge auquel ils doivent être effectués et le rythme des injections (première dose, deuxième dose, rappel, éventuel rattrapage). Il contient aussi les recommandations générales et particulières liées à certains vaccins (pour les personnes immunodéprimées ou souffrant de maladies chroniques, les personnes âgées, les femmes enceintes…). Il est actualisé chaque année par le Ministère de la Santé (après avis des experts de la Commission Technique des Vaccinations de la Haute Autorité de santé).

  • à 2 mois : le bébé doit recevoir la première dose du vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, et les infections invasives à Haemophilus influenzae b, la première dose du vaccin contre l’hépatite B (obligatoire depuis le 1er janvier 2018), et la première dose du vaccin contre les infections invasives à pneumocoques (obligatoire depuis le 1er janvier 2018) ;
  • à 4 mois : on administre la deuxième dose du vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, et les infections invasives à Haemophilus influenzae b, la deuxième dose du vaccin contre l’hépatite B, et la deuxième dose du vaccin contre les infections invasives à pneumocoques ;
  • à 5 mois : l’enfant reçoit la première dose du vaccin contre les infections invasives à Méningocoque du sérogroupe C (obligatoire depuis le 1er janvier 2018) ;
  • à 11 mois : on administre le premier rappel du vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, et les infections invasives à Haemophilus influenzae b, le premier rappel du vaccin contre l’hépatite B (avec un rattrapage possible entre 11 et 15 ans révolus, pour les personnes non vaccinées), et le rappel du vaccin contre les infections invasives à pneumocoques ;
  • à 12 mois : l’enfant est vacciné contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR - 1ère dose). Il reçoit également la deuxième dose du vaccin contre les infections invasives à Méningocoque du sérogroupe C ;
  • entre 16 et 18 mois : il reçoit la deuxième dose du vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole ;
  • à 6 ans : il reçoit le deuxième rappel du vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite ;
  • entre 11 et 13 ans : l’enfant reçoit le troisième rappel du vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite ;
  • entre 11 et 14 ans : les filles et les garçons sont vaccinés contre les infections à papillomavirus humain (HPV). Le vaccin consiste en l’injection de 2 doses, espacées de 6 mois (avec un rattrapage possible entre 15 ans et 19 ans révolus) ;
  • après 18 ans : plusieurs rappels ou rattrapages sont effectués après 18 ans (contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, la coqueluche, les infections invasives à Méningocoque du sérogroupe C, la rougeole, les oreillons et la rubéole, la grippe, le zona…).

Source :

www.inserm.fr
www.ameli.fr - vaccination
www.ordre.pharmacien.fr - Extension des competences des pharmaciens d'officine
www.ordre.pharmacien.fr - Vaccination à l'officine
www.vidal.fr - Vaccination : publication des textes étendant les compétences des infirmiers, sages-femmes et pharmaciens

Nos autres services

Test dépistage angine en Pharmacie

Votre pharmacien Giphar peut réaliser un test d’orientation diagnostic afin de savoir si votre angine est virale ou bactérienne.

Découvrir

Pharmacies de garde

Connaître la pharmacie de garde près de chez vous.

Découvrir

Maintien à domicile

Disponibles et proches de vous, les pharmaciens ont à cœur de toujours mieux vous accompagner au quotidien pour vous aider à préserver votre santé. Nous mettons ainsi à votre disposition de nombreux services et prestations à la demande, comme le maintien à domicile.

Découvrir

Sevrage tabagique : votre pharmacien vous accompagne

Votre pharmacien Giphar vous propose un accompagnement dans votre sevrage tabagique !

Découvrir

Dépistage et suivi du diabète en pharmacie

Face au diabète, votre pharmacien Giphar s'engage !

Il peut vous aider à évaluer votre prédisposition au diabète à l'aide d'un questionnaire en ligne réalisé en quelques minutes.

Découvrir

Services en pharmacie

Délivrer vos médicaments avec le plus grand professionnalisme, c’est la mission première de votre pharmacien Giphar.

Saviez-vous qu'il a également d'autres missions : votre pharmacien peut vous accompagner dans la prévention et le dépistage à travers de nombreux services.

Découvrir