Découvrez nos pharmacies qui proposent le click and collect en cliquant ici
Choisir une pharmacie
Saisissez votre ville pour voir les pharmacies les plus proches de chez vous et celles qui proposent le Click & Collect.
Choisir une pharmacie
Saisissez votre ville pour voir les pharmacies les plus proches de chez vous et celles qui proposent le Click & Collect.

Grossesse : quand le sommeil s'emmêle !

Publié le 17 octobre 2018 — 3 Min de lecture

SOMMAIRE

    Les troubles du sommeil sont monnaie courante chez les femmes enceintes, même chez celles n’ayant jamais eu de difficultés à dormir auparavant. Liés aux changements hormonaux et physiques, ces troubles varient d’une femme à l’autre et en fonction du trimestre de la grossesse.

    Une fatigue qui évolue au cours de la grossesse

    Au premier trimestre, la fatigue est très présente. En cause, un déséquilibre hormonal : le taux de progestérone, une hormone à l’effet sédatif, augmente fortement. Vos nuits sont donc plus longues et vous pouvez ressentir une fatigue diurne. Au deuxième trimestre, heureusement, cette hypersomnie s’estompe. Mais d’autres troubles peuvent apparaître comme des ronflements, un syndrome des jambes sans repos, des crampes musculaires… et diminuer la qualité de votre sommeil.

    Un 3e trimestre difficile

    Lors du dernier trimestre, le corps change énormément avec son lot de désagréments : difficulté à trouver une position confortable, envie fréquente d’uriner, douleurs lombaires et articulaires, brûlures d’estomac, accentuation des ronflements et des impatiences dans les jambes… Des petits maux qui peuvent fortement perturber le sommeil. À cela vient parfois s’ajouter une angoisse liée à l’accouchement et aux changements que provoque une grossesse dans la vie quotidienne. Pas étonnant, donc, que certaines futures mamans aient du mal à dormir !

    Grossesse : quelques conseils pour un meilleur sommeil

    Pour retrouver les bras de Morphée, rien de tel qu’une bonne hygiène du sommeil :

    • Ne buvez pas trop après 17h pour éviter de devoir vous lever pour aller aux toilettes pendant la nuit.

    • Ne consommez pas d’excitants (thé, café…) durant l’après-midi ou en soirée.

    • Le soir, favorisez les sucres lents et évitez les protéines.

    • Choisissez une position confortable pour dormir, de préférence sur le côté gauche. Vous pouvez aussi surélever votre matelas ou utiliser des coussins pour vous aider à mieux dormir.

    • Effectuez des marches lentes dans l’après-midi pour vous fatiguer mais évitez une activité physique trop intense en fin de journée ou en soirée, afin que votre corps ait le temps de « se calmer ».

    Si la fatigue reste gênante, consultez un médecin : une cause organique (une carence en fer, par exemple) peut être à l’origine de vos nuits difficiles.

    Des médicaments pour aider à dormir ?

    La plupart des médicaments destinés à traiter les troubles du sommeil sont néfastes pour la santé du bébé et doivent être évités.
    De nombreuses femmes font appel aux médecines douces comme l’homéopathie ou la phytothérapie.

    • L’homéopathie a l’avantage de ne présenter aucun danger pour les femmes enceintes.

    En cas de troubles du sommeil, ces remèdes peuvent aider :

    • Passiflora incarnata 5CH (5 granules 2 fois par jour),

    • En cas de nervosité : Passiflora composé (5 granules 2 fois par jour).

    • La phytothérapie et l’aromathérapie peuvent également être utiles en cas de troubles du sommeil mais certains remèdes sont contre-indiqués pendant la grossesse. Demandez donc toujours d’abord conseil à votre pharmacien.

    À lire aussi :
    Soulager les maux de la grossesse par homéopathie
    Grossesse et diététique

    Source
    Article réalisé en collaboration avec le Dr Marie-Françoise Vecchierini, médecin spécialisé dans la prise en charge des troubles du sommeil et membre de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance.

    Grossesse : quand le sommeil s'emmêle !

    3 Min de lecture