Mal de gorge : comment le soulager et quand consulter ? | Pharmacien Giphar
Paiement sécurisé - Retrait gratuit dans votre pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les pharmacies les plus proches de chez vous et celles qui proposent le Click & Collect.
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les pharmacies les plus proches de chez vous et celles qui proposent le Click & Collect.

Mal de gorge : comment le soulager et quand consulter ?

Publié le 11 septembre 2022 — 8 Min de lecture

SOMMAIRE

    Pourquoi a-t-on parfois mal à la gorge ?

    La plupart du temps, le mal de gorge est dû à une infection de l’organisme par un virus. Mais d’autres causes peuvent être à l’origine de ces douleurs plus ou moins intenses, qui s’accompagnent souvent d’autres symptômes.

    Une infection virale ou bactérienne, ou une allergie ?

    Assez fréquent, le mal de gorge peut être causé par :

    • une infection virale : le mal de gorge est souvent le symptôme d’une infection, la plupart du temps due à un virus. Il s’agit le plus souvent d’une angine virale (ou d’une rhinopharyngite virale). Les douleurs peuvent aussi se retrouver dans d’autres infections virales (mononucléose, rougeole ou primo infection de l’herpès, par exemple) ;

    • une infection bactérienne : même si cela reste plus rare, les douleurs à la gorge peuvent aussi être dues à une infection d’origine bactérienne (une angine bactérienne provoquée par le streptocoque A, une scarlatine en cas d’éruption cutanée associée…) ;

    • d’autres facteurs irritants : une allergie, la pollution, la poussière ou la sécheresse de l’air, la consommation de tabac, des remontées acides (en cas de reflux gastro-œsophagien), l’inhalation des vapeurs de certaines substances chimiques (colles, solvants ou peintures), l’ingestion de substances toxiques et irritantes… Les ronflements ou le fait de dormir la bouche ouverte peuvent aussi être à l’origine de maux de gorge persistants. Il est également fréquent d’avoir mal à la gorge après avoir trop parlé ou crié trop fort.

    Dans des cas plus rares, un mal de gorge persistant peut être le symptôme d’une maladie plus grave (une tumeur de la gorge ou des cordes vocales, par exemple).

    Un trouble souvent accompagné d’autres symptômes

    Le mal de gorge prend la forme de douleurs plus ou moins intenses, ressenties au fond de la gorge (au niveau du pharynx et des amygdales). Les douleurs peuvent être associées à des picotements de la gorge ou à des brûlures plus ou moins sévères. En cas de mal de gorge intense, la personne se plaint d’une sensation de « couteaux dans la gorge ». Elle a alors du mal à déglutir et à avaler (on parle aussi de dysphagie).

    Lorsque le mal de gorge est dû à une infection, il est souvent accompagné d’autres symptômes : de la fièvre, un nez qui coule, des douleurs à l’oreille, une toux, une voix enrouée, une augmentation de volume des ganglions lymphatiques du cou ou même des difficultés respiratoires…

    En cas d’angine virale les maux de gorge sont par exemple associés à de la fièvre et des difficultés à avaler, une toux sèche et un nez qui coule (parfois des troubles digestifs chez l’enfant).

    En cas d’angine bactérienne, les autres symptômes sont souvent le gonflement d’une amygdale et un ganglion douloureux au niveau du cou, du même côté (l’angine à streptocoque A ne provoque pas de toux). Un rhume avec des maux de gorge, un nez qui coule et des quintes de toux feront plutôt penser à une trachéite. Si le mal de gorge s’accompagne d’un enrouement, d’une toux sèche et de fièvre, il peut s’agir d’une laryngite (inflammation du larynx).

    Comment soulager un mal de gorge ?

    Plusieurs mesures simples permettent de soulager un simple mal de gorge, en l’absence d’autres symptômes (ou lorsque la fièvre ne dépasse pas les 38 °C). S’il s’agit d’une infection virale, le mal de gorge reste généralement sans gravité, et disparaît spontanément en quelques jours. Mais en cas de doutes, il ne faut jamais hésiter à interroger son pharmacien ou à contacter son médecin traitant.

    Adopter les bons réflexes

    Pour soulager naturellement un mal de gorge, il est recommandé de :

    • boire beaucoup d’eau, régulièrement et par petites gorgées : en plus de soulager les douleurs, cela permet de rester hydraté ;

    • boire des infusions ou des tisanes chaudes, avec du sucre et du miel : ces ingrédients naturels peuvent aider à soulager les maux de gorge ;

    • mâcher des chewing-gums, sucer des bonbons au miel ou des pastilles disponibles en pharmacie : cela permet de stimuler la sécrétion de salive. Riche en anticorps, elle aide à combattre l’infection et à calmer l’inflammation ;

    • privilégier les aliments mous ou liquides, faciles à avaler (soupes, bouillies, purées, compotes…) : cela évite d’irriter encore plus la gorge, et permet de continuer à s’alimenter pour garder des forces ;

    • éviter les aliments acides ou trop salés (vinaigre, tomates, agrumes, chips, biscuits salés…), trop chauds ou épicés : privilégier les aliments frais permet de soulager les douleurs, et évite d’agresser la gorge ;

    • arrêter de fumer, ne pas forcer sur sa voix, éviter se racler la gorge ;

    • ne pas s’exposer au froid, maintenir une température ambiante entre 18 et 20 °C (avec un air ni trop chaud, ni trop sec), aérer régulièrement les pièces du logement.


    Pour soulager le plus rapidement possible les douleurs, il faut également soigner la cause du mal de gorge. Par exemple, en cas d’allergie, il est recommandé d’éviter tout contact avec l’allergène en cause. En cas de rhinite, il faut se moucher régulièrement (ou faire des lavages de nez à son enfant). Si les maux de gorge sont dus à un reflux gastro-œsophagien, il est aussi recommandé d’adopter les bons gestes pour le limiter.

    Prendre des antalgiques

    Pour soulager les douleurs d’un simple mal de gorge, il est aussi possible de prendre certains médicaments antalgiques. Disponible en pharmacie, le paracétamol peut même être pris soulager le mal de gorge chez le bébé, chez la femme enceinte ou chez celle qui allaite après sa grossesse. Il est néanmoins indispensable de respecter la posologie du médicament : il doit être consommé à la plus petite dose efficace (il faut commencer par prendre la dose la plus faible possible), et le moins longtemps possible. L’intervalle entre deux prises doit aussi être respecté. En cas de doutes, demandez toujours conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.



    En cas d’allergie au paracétamol, il est possible de prendre un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien (de l’ibuprofène ou du kétoprofène), ou de l’aspirine. Mais attention ! Ces médicaments doivent être utilisés sur la durée la plus courte possible (jamais plus de 5 jours en cas de mal de gorge). Si les douleurs persistent, il faut consulter son médecin traitant. Les AINS doivent aussi être évités en cas d’infection, et présentent plusieurs contre-indications (allergie, ulcère de l’estomac, maladie inflammatoire chronique de l’intestin, insuffisance hépatique, asthme, varicelle…). L’aspirine ne doit quant à elle jamais être donnée à un enfant sans avis médical (pour éviter le syndrome de Reye).

    D'autres médicaments sont vendus en pharmacie, pour soulager le mal de gorge : des pastilles à sucer, des traitements locaux antiseptiques (bains de bouche), des anesthésiques locaux, des collutoires, des suppositoires… Pour en savoir plus, rapprochez-vous de votre médecin ou de votre pharmacien.

    Quand consulter ?

    Dans certains cas, il est nécessaire de consulter un médecin en cas de mal de gorge. Après avoir confirmé son diagnostic, il peut prescrire un traitement adapté.

    Consultation et examens

    En cas de mal de gorge, il faut consulter son médecin lorsque les douleurs ne passent pas, que les symptômes reviennent fréquemment ou qu’ils s’accompagnent d’une fatigue persistante. Il faut consulter dans la journée en cas de fièvre élevée (plus de 39 °C), d’autres symptômes (vomissements, maux de tête, éruption cutanée, ganglions), ou si la personne est immunodéprimée. En cas de signes de déshydratation ou de difficultés pour respirer ou avaler, il faut contacter les services d’urgence (15 ou 112).

    Après avoir interrogé son patient sur ses symptômes, le médecin examine sa bouche, le fond de sa gorge, son nez et ses oreilles. Il vérifie l’aspect des amygdales et palpe la région du cou. S’il suspecte une angine, il a recours à un examen spécifique : le test de diagnostic rapide de l’angine à streptocoques, ou TROD angine. Indolore et rapide, ce test consiste à réaliser un frottis de la surface des amygdales : le prélèvement est placé dans un tube qui contient un réactif. Le test permet au médecin d’identifier rapidement les germes en cause (savoir s’il s’agit ou non d’un streptocoque du groupe A), pour ensuite prescrire le traitement adapté.

    Quels sont les traitements prescrits ?

    Le traitement prescrit par un médecin permet généralement de soigner la cause du mal de gorge, et de soulager les douleurs.

    En cas d’infection bactérienne (streptocoque du groupe A détecté grâce au TROD angine), le médecin prescrit un traitement antibiotique : cela permet de traiter l’infection et de soulager rapidement le mal de gorge. S’il s’agit d’une infection virale, les antibiotiques sont inutiles. Le mal de gorge disparaît en général spontanément, sans traitement particulier.

    Si les douleurs sont dues à un reflux gastro-œsophagien, le traitement consiste à limiter les régurgitations. Si les angines sont fréquentes et provoquent des maux de gorge intenses, le médecin peut aussi envisager l’ablation des amygdales (amygdalectomie). Cette intervention chirurgicale n’est envisagée qu’après avoir évalué le rapport bénéfice / risque.

    Sources :

    https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/mal-gorge

    https://www.vidal.fr/maladies/nez-gorge-oreilles/angine-mal-gorge-adulte/que-faire.html

    https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-du-nez,-de-la-gorge-et-de-l’oreille/symptômes-des-troubles-du-nez-et-de-la-gorge/maux-de-gorge

    Mal de gorge : comment le soulager et quand consulter ?

    8 Min de lecture