Brûlures d'estomac : comment les soulager et quand consulter ? | Pharmacien Giphar
Paiement sécurisé - Retrait gratuit dans votre pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les pharmacies les plus proches de chez vous et celles qui proposent le Click & Collect.
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les pharmacies les plus proches de chez vous et celles qui proposent le Click & Collect.

Brûlures d'estomac : comment les soulager et quand consulter ?

Publié le 19 juillet 2023 — 8 Min de lecture

SOMMAIRE

    Les brûlures d’estomac, qu’est-ce que c’est ?

    Bénignes et passagères, les brûlures d’estomac sont responsables de douleurs plus ou moins intenses. Elles s’accompagnent parfois de remontées acides désagréables, signes d’un RGO (reflux gastro-œsophagien).

    Des reflux de l’estomac vers l’œsophage

    Permettant de faire passer les aliments de la gorge à l’estomac, l’œsophage est un organe de la digestion. À l’extrémité de ce tube creux se trouve une sorte d’anneau musculaire : lorsque la personne déglutit, ce sphincter inférieur se relâche pour laisser passer les aliments dans l’estomac. Il se referme ensuite pour éviter qu’une partie du contenu de l’estomac ne remonte dans l’œsophage (les aliments, et les sucs gastriques qui permettent de les digérer). Mais il arrive parfois que ce sphincter ne fonctionne pas de manière optimale : une partie du contenu gastrique peut alors refluer de manière anormale vers l’œsophage. Pour désigner les symptômes de ce reflux gastro-œsophagien (RGO), on parle aussi plus couramment de « brûlures d’estomac ».

    Chez l’adulte, les reflux gastro-œsophagiens ponctuels ne sont pas graves : ils surviennent généralement après les repas copieux, et ne sont pas particulièrement douloureux. Mais le RGO peut aussi s’installer dans la durée : les remontées acides sont importantes et fréquentes, et entraînent des symptômes douloureux (avec une irritation et une inflammation de la muqueuse de l’œsophage, ou œsophagite de reflux). Certaines complications peuvent apparaître : une déglutition douloureuse et difficile, un rétrécissement de l’œsophage, un ulcère, une infection pulmonaire si le reflux pénètre dans les voies respiratoires (chez les personnes âgées ou affaiblies), une anémie, une augmentation du risque de cancer…

    Des symptômes douloureux, qui s’accentuent dans certaines positions

    Les brûlures d’estomac se manifestent sous forme de brûlures épigastriques (elles sont localisées dans la région située entre le sternum et l’ombilic). Les douleurs sont assez vives et brutales, et peuvent irradier derrière le sternum et dans la gorge.

    Ces maux de ventre s’accompagnent parfois d’autres symptômes caractéristiques : des aigreurs, des régurgitations ou des remontées acides (avec l’apparition d’un goût désagréable dans la gorge, amer ou acide), des signes digestifs (des éructations, un hoquet)… Un reflux gastro-œsophagien peut aussi être associé à des symptômes pulmonaires ou ORL (des épisodes de toux fréquents, des pharyngites ou des laryngites, une voix enrouée, de l’asthme…), à des gingivites ou des caries dentaires, ou encore à des troubles du sommeil.

    Passagères, les brûlures se manifestent pendant quelques minutes (parfois quelques heures). Elles sont généralement accentuées en position allongée (grâce à la pesanteur, le contenu gastrique a moins tendance à refluer en positon debout ou assise) : elles surviennent donc souvent pendant la nuit, après un dîner copieux ou particulièrement arrosé. Elles peuvent aussi être plus marquées lorsque la personne se baisse ou se penche en avant. Le stress et certains efforts physiques peuvent enfin favoriser ou aggraver les douleurs.

    Quelles causes ?

    Souvent sans cause spécifique, les brûlures d’estomac peuvent être dues à une malformation ou un dysfonctionnement du sphincter inférieur de l’œsophage, ou à une surproduction de sucs acides dans l’estomac.

    Mais ces remontées acides peuvent aussi être favorisées par plusieurs facteurs : un surpoids ou une grossesse (la pression exercée sur l’estomac est trop importante), la prise d’un repas trop riche ou trop copieux, la consommation de certains aliments (alcool, épices, café, aliments acides, chocolat…), ou encore la prise de certains médicaments (des anti-inflammatoires, des hormones comme la progestérone, des médicaments pour les maladies cardio-vasculaires). Le tabac et le stress font aussi partie des principaux facteurs de risque des brûlures d’estomac et des reflux gastro-œsophagiens (en cas de stress, l’estomac libère des protons, responsables de l'acidité gastrique). La faim et le jeûne peuvent également déclencher des brûlures d’estomac.

    Comment réagir ?

    Si elles se manifestent de manière occasionnelle, les brûlures d’estomac restent généralement bénignes et sans gravité. Fréquents chez l’adulte, ces troubles sont en effet favorisés par certains facteurs, faciles à éliminer. Mais s’ils surviennent de manière régulière, ces maux de ventre peuvent entraîner des complications. Il est donc important de consulter en présence de certains signes ou symptômes associés.

    Changer certaines habitudes

    Pour diminuer et prévenir les remontées acides et les brûlures d’estomac, il est recommandé de :

    • modifier certains aspects de son alimentation : éviter les aliments acides (agrumes, tomates, aliments conservés dans du vinaigre…), les plats épicés, le café et les colas, le thé, les aliments gras et sucrés, le chocolat, le miel et les confitures, l’alcool… L’important est d’identifier les aliments qui déclenchent les maux de ventre. De manière générale, il faut privilégier des repas sains et légers, pris à heure fixe, lentement et dans le calme. Il est aussi conseillé de se tourner vers les laitages, qui ont un pouvoir anti-acide important ;

    • prévoir au moins deux heures entre le dernier repas et le moment du coucher (la position allongée a en effet tendance à favoriser ou accentuer les brûlures d’estomac et les reflux gastro-œsophagiens), prendre des repas légers le soir, surélever sa tête pour dormir (pour cela, il est possible de surélever la tête de son lit de 10 à 15 centimètres, à l’aide de simples cales placées sous ses pieds), éviter de s’allonger complètement pour faire une sieste après un repas (opter plutôt pour une position semi-assise), éviter de se pencher juste après avoir mangé (attendre quelques heures avant de jardiner, de faire certains exercices sportifs…) ;

    • perdre du poids (en adaptant son alimentation et en pratiquant une activité physique de manière régulière) ;

    • arrêter de fumer, limiter le stress et se relaxer ;

    • éviter de porter des vêtements trop serrés à la taille (les ceintures et les pantalons serrés, notamment).

    Prendre des médicaments

    En cas de brûlures d’estomac occasionnelles, il est possible de prendre certains médicaments en automédication. En vente libre, plusieurs traitements sont proposés en pharmacie sous forme de comprimés, de sirops ou de sachets à diluer. Pour soulager ou diminuer les symptômes, il est possible d’utiliser :

    • des médicaments antiacides : pris lorsque les brûlures apparaissent, ils permettent de neutraliser l’acidité dans l’estomac. Ils agissent rapidement. Certains sont associés à des pansements digestifs (qui tapissent l’œsophage d’un film protecteur, pour le protéger des remontées acides) ;

    • des alginates : ils forment un gel visqueux dans l’estomac, pour empêcher son contenu de refluer dans l’œsophage. Ces médicaments se prennent après les repas, pour prévenir les reflux ;

    • des médicaments inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) : ils permettent de diminuer la production d’acide gastrique dans l’estomac. S’ils sont pris sans avis médical, leur utilisation doit être limitée à une courte durée. Ils sont parfois prescrits pour protéger l’estomac, en cas de traitement à base d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens.

    Avant d’avoir recours à ces médicaments en automédication, demandez toujours conseil à votre pharmacien. Informez-le de vos éventuels problèmes de santé, et des traitements déjà suivis. Prenez aussi le temps de bien lire la notice du médicament, et respectez sa posologie et les éventuelles contre-indications.

    Consulter un médecin

    Il est recommandé de consulter son médecin lorsque les brûlures d’estomac sont associées à d’autres symptômes : des douleurs abdominales chroniques (notamment lorsqu'elles sont calmées par la prise d’un repas), une toux chronique, une sensation de gêne abdominale ou des difficultés à avaler. Il faut aussi rapidement consulter en cas de régurgitations de sang, d’amaigrissement, d’altération de l’état général ou de signes d’anémie… Il faut enfin se rapprocher de son médecin si les nouvelles mesures hygiéno-diététiques ou les traitements pris en auto-médication ne suffisent pas à soulager ou à diminuer les brûlures d’estomac (ou lorsque les symptômes réapparaissent dès l’arrêt du traitement).

    Après avoir interrogé son patient sur ses symptômes (circonstances d’apparition, intensité, durée…) et l’avoir examiné, le médecin prescrit généralement un traitement qui vise à réduire l’acidité et les douleurs d’estomac. Il peut prescrire des médicaments antiacides, parfois associés à des alginates. Il peut aussi prescrire un inhibiteur de la pompe à protons (qui présente des effets prolongés, mais retardés). Le médecin peut enfin avoir recours à des antihistaminiques de type H2 : en bloquant l’action de l’histamine, ils permettent de diminuer la sécrétion de suc gastrique (ces médicaments sont utilisés à faible dose, et uniquement sur prescription médicale).

    Si le médecin suspecte l’existence d’un trouble sous-jacent, il peut réaliser d’autres examens. L’examen le plus courant est la fibroscopie œsogastrique : pouvant être réalisé sous anesthésie légère, il consiste à introduire par la bouche un tube très mince muni d’une petite caméra, pour observer précisément l’œsophage, l’estomac et le duodénum. Cet examen permet de détecter d’éventuelles lésions et, si nécessaire, de réaliser une biopsie (en prélevant un fragment d’œsophage pour analyse). Le traitement adapté est ensuite mis en place. Le médecin propose parfois une intervention chirurgicale, pour corriger une malformation ou reconstituer une barrière antireflux.

    Sources :

    https://www.vidal.fr/maladies/estomac-intestins/brulures-estomac-rgo.html

    https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/brulure-destomac-177183

    https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/rgo-adulte

    Brûlures d'estomac : comment les soulager et quand consulter ?

    8 Min de lecture