Mauvaise haleine : quelles solutions ? | Pharmacien Giphar
Paiement sécurisé - Retrait gratuit dans votre pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les pharmacies les plus proches de chez vous et celles qui proposent le Click & Collect.
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les pharmacies les plus proches de chez vous et celles qui proposent le Click & Collect.

Mauvaise haleine : quelles solutions ?

Publié le 10 juin 2021 — 4 Min de lecture

SOMMAIRE

    Attention aux caries et aux maladies parodontales

    80 % des cas de mauvaise haleine sont liés à la présence de caries et/ou de maladie parodontale (gingivite ou parodontite) non soignées. Une carie n'est autre qu'une cavité dans la dent. Cavité qui, si elle n'est pas rebouchée, devient le repère des bactéries et des débris alimentaires. La bouche contient des bactéries qui se nourrissent des protéines issues de l’alimentation, de la salive et des cellules buccales. La dégradation de ces protéines libère des composés sulfurés volatils (CSV) qui, en trop grand nombre, deviennent malodorants et provoquent une mauvaise haleine. Dans le cas des maladies parodontales, c'est le même principe : une poche se forme entre la gencive et les racines des dents, des bactéries y stagnent et sécrètent des CVS.

    Un manque de salive

    Autre cause de la mauvaise haleine : le manque de salive dans la bouche (xérostomie). Et ce pour diverses raisons :

    Mauvaise haleine : les solutions

    Loin d'être une fatalité, la mauvaise haleine s'enraye assez facilement !

    Conseil n°1 : rendez visite à votre dentiste

    La mauvaise haleine peut provenir d’affections dentaires : caries, parodontites, gingivites, aphtes... Votre dentiste pourra les traiter. Il pourra également effectuer un détartrage ou vous prescrire des bains de bouche sans alcool (à la chlorhexidine), également accessibles sans ordonnance.

    La mauvaise haleine peut aussi résulter d’une affection ORL (angine, sinusite…), pulmonaire (bronchite…), gastrique (reflux gastro-œsophagien…), rénale ou endocrinienne (diabète). N’hésitez pas à consulter votre médecin, qui vous orientera vers un spécialiste.

    Conseil n°2 : se brosser les dents régulièrement

    Si 60 % des bactéries de la cavité buccale se situent sur la langue(1), tapies dans des petites aspérités situées à sa surface, elles prolifèrent aussi sur les dents et les gencives.

    Une bonne hygiène bucco-dentaire est donc indispensable. Il est conseillé de se brosser les dents au moins deux fois par jour, matin et soir pendant 2 minutes. Le soir complétez le brossage par le passage du fil dentaire et effectuez un détartrage par an. Il n’est pas nécessaire de se brosser la langue : elle a une capacité autonettoyante et vous risqueriez de perturber l’équilibre des bonnes bactéries.

    Conseil n°3 : Surveiller son alimentation

    Certains aliments peuvent provoquer une mauvaise haleine, parce qu’ils contiennent naturellement des CSV, comme le chou, ou que leur digestion en libère, comme la viande. Même chose pour l’ail, l’oignon, les épices et tous les aliments riches en protéines (lait, fromage…).

    Réduire sa consommation de café, de thé et d’alcool peut aussi avoir un effet bénéfique. L’arrêt du tabac est recommandé. Enfin, boire six à huit verres d’eau par jour permet d’avoir une haleine plus fraîche.

    Conseil n°4 : Toujours prêt !

    Vous avez une mauvaise haleine et aucune brosse à dents sous la main ? Des solutions existent ! Se rincer la bouche avec de l’eau en est une. Prendre une gomme à mâcher ou une pastille sans sucre pour stimuler la salive en est une autre : l’effet nettoyant est assuré.

    Ayez également toujours du fil dentaire ou une petite brosse interdentaire, deux moyens de déloger des aliments et d’enlever la plaque dentaire, un dépôt incolore qui contient des bactéries. Demandez conseil à votre pharmacien



    Des causes moins fréquentes

    La mauvaise haleine peut aussi dans de plus rares cas trouver son origine ailleurs :

    • Dans la sphère ORL : amygdalite, sinusite, écoulement rétro-nasal sur le dos de la langue, etc.

    • Désordres gastriques.

    • Les insuffisances rénale et hépatique peuvent aussi modifier l'haleine.


    À lire aussi
    Les douleurs dentaires
    Un beau sourire, l'importance des dents


    Sources
    Interview de Christophe Lequart, chirurgien dentiste, porte-parole de l'Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire.
    (1) Assurance maladie.

    Mauvaise haleine : quelles solutions ?

    4 Min de lecture