Bouche sèche : que faire en cas de sécheresse buccale ? | Pharmacien Giphar
Paiement sécurisé - Retrait gratuit dans votre pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les pharmacies les plus proches de chez vous et celles qui proposent le Click & Collect.
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les pharmacies les plus proches de chez vous et celles qui proposent le Click & Collect.

Bouche sèche : que faire en cas de sécheresse buccale ?

Publié le 02 mars 2023 — 8 Min de lecture

SOMMAIRE

    Avoir la bouche sèche, qu’est-ce que c’est ?

    Due à un manque ou à l’absence de salive, une bouche sèche est à l’origine d’une sensation de soif désagréable, et peut provoquer l’apparition de symptômes plus ou moins gênants. On parle aussi de xérostomie. Zoom sur les symptômes et les causes de la sécheresse buccale.

    La sécheresse buccale : quels symptômes ?

    Passagère ou durable, la sensation de bouche sèche apparaît lorsque la quantité de salive produite n’est pas suffisante, voire inexistante. Produite par six glandes salivaires (glandes submandibulaires, parotides et sublinguales), la salive est un liquide transparent et visqueux, que l’on retrouve principalement sous la langue. Elle joue un rôle essentiel dans l’hygiène buccale, et la santé bucco-dentaire.

    La salive permet d’abord de protéger les tissus situés à l’intérieur de la bouche : elle isole les gencives et les muqueuses des agents pathogènes extérieurs (virus, bactéries, champignons), et prévient les infections (mycoses ou gingivites, par exemple). Permettant de neutraliser l’acidité des aliments, elle est aussi indispensable pour préserver l’émail des dents et prévenir l’apparition de caries. La salive lubrifie également les muqueuses (pour faciliter la parole, la mastication et la déglutition), décompose la nourriture (pour aider à la digestion) et participe à la perception des goûts. Au total, les glandes salivaires produisent environ un litre de salive chaque jour.

    Si la salive n’est pas produite en quantité suffisante, la bouche s’assèche et plusieurs symptômes peuvent apparaître : une sensation de soif importante, le dessèchement de la gorge, une sensation d’irritation de la bouche, des fendillements au niveau des lèvres (ou de la langue). La sècheresse buccale peut aussi rendre la parole et l’alimentation difficiles (avec des difficultés à mâcher et à avaler). Une bouche sèche peut enfin modifier la perception du goût (dysgueusie) et l’haleine (halitose). Dans certains cas, la sécheresse de la bouche est associée à une sécheresse des yeux ou du vagin, et parfois de la peau et de la muqueuse digestive. Mais quelle maladie donne la bouche sèche ? Et quel médicament rend la bouche sèche ?

    Quelles peuvent être les causes d’une bouche sèche ?

    Le manque de salive et la sécheresse buccale peuvent être dus à différentes causes :

    • la déshydratation : une sensation de bouche sèche peut en effet être le premier signe d’un manque d’hydratation général. Elle s’accompagne souvent d’autres symptômes caractéristiques (des lèvres sèches et fendillées, une sensation de soif extrême…). Alors que faire en cas de déshydratation et de bouche sèche ? Il suffit généralement de boire suffisamment d’eau pour la faire disparaître ;

    • le vieillissement : la sécheresse de la bouche est fréquente chez les personnes âgées. Avec l’âge, les glandes salivaires ont en effet tendance à produire de moins en moins de salive ;

    • certaines maladies : le syndrome de Gourgerot-Sjören peut être à l’origine d’un dessèchement des muqueuses de la bouche. Survenant principalement chez les femmes de 40 à 60 ans, cette maladie auto-immune provoque aussi une sécheresse des yeux et des muqueuses génitales. Un diabète de type 2 mal contrôlé, le Sida/VIH, la maladie d’Alzheimer ou une insuffisance rénale chronique peuvent également engendrer l’apparition d’une sècheresse buccale ;

    • la prise de certains médicaments : il s’agit de la cause la plus fréquente de bouche sèche. Plusieurs médicaments peuvent en effet avoir une influence sur la production de salive et entraîner une sécheresse buccale (antihistaminiques, diurétiques, antiulcéreux, antidépresseurs, neuroleptiques et anxiolytiques, certains antalgiques, antispasmodiques, antihypertenseurs…). Certains traitements peuvent aussi être à l’origine d’une bouche sèche (comme une radiothérapie pour le traitement d’un cancer au niveau du cou ou de la tête, qui détruit les glandes salivaires).

    Certains facteurs peuvent enfin favoriser la sécheresse de la bouche : le stress, le tabagisme, ou encore le fait de respirer principalement par la bouche. Les symptômes sont alors plus ou moins faciles à prendre en charge, et à faire disparaître.

    Que faire en cas de bouche sèche ?

    En plus d’être à l’origine d’une mauvaise haleine, un manque de salive et une bouche sèche peuvent rendre difficiles la parole et la déglutition, et avoir une influence sur la santé bucco-dentaire. Il est donc important de prendre en charge ce trouble, dès son apparition. Alors que faire en cas de bouche sèche ? Peut-on éviter ou limiter l’apparition de la sécheresse buccale ? Et quand consulter ?

    Comment limiter la sècheresse de la bouche ?

    Pour soigner naturellement la bouche sèche, il est d’abord recommandé d’adapter sa façon de manger, et certaines de ses habitudes :

    • boire beaucoup d’eau pendant la journée (au moins 1,5 litre d’eau par jour), éviter l’alcool, le café et le thé, privilégier les aliments riches en eau (concombre, pastèque, melon, fruits frais…), faciles à mâcher et à avaler, éviter les aliments trop secs, trop épicés, trop salés ou trop sucrés ;

    • opter plutôt pour des aliments tièdes ou à température ambiante, mastiquer pendant longtemps à chaque bouchée (la mastication stimule la production de salive), boire des petites gorgées d’eau pendant le repas, éviter le grignotage entre les repas (pour éviter les caries dentaires et les gingivites).

    Pour limiter la sécheresse buccale, il est aussi conseillé d’installer un humidificateur d’air dans la chambre à coucher, d’arrêter de fumer (ou de diminuer sa consommation de tabac), et de se rincer régulièrement la bouche pendant la journée (avant et après chaque repas, notamment). Pour stimuler la salivation, il est également possible de sucer des glaçons ou des bonbons acidulés sans sucre, ou de mâcher des chewing-gums sans sucre.

    Il est aussi essentiel de conserver une bonne hygiène bucco-dentaire en cas de sécheresse buccale. Pour cela, il faut d’abord bien se brosser les dents, deux fois par jour minimum (après chaque repas et avant de se coucher, avec un dentifrice fluoré). La langue doit également être brossée, et le nettoyage terminé au fil dentaire (ou à l’aide de brossettes interdentaires). Il faut ensuite se rincer la bouche avec une solution d’eau salée (chlorure de sodium), ou avec une solution d’eau additionnée de bicarbonate de sodium. Pour en savoir plus, demandez conseil à votre chirurgien-dentiste ou à votre pharmacien.

    Il est enfin possible d’utiliser un baume à base d’eau pour garder les lèvres humides, et d’appliquer régulièrement une substance lubrifiante sur les dents si nécessaire (pour éviter les frottements désagréables avec les gencives et la langue).

    Quand consulter ?

    Il est recommandé de consulter lorsque l’adoption de simples mesures hygiéno-diététiques ne permet pas de soulager les symptômes d’une bouche sèche. Il faut aussi se rapprocher de son médecin lorsque les symptômes surviennent suite à la mise en place d’un traitement médicamenteux, ou s’ils sont associés à d’autres signes (sécheresse des yeux, de la peau ou des muqueuses, éruption cutanée, douleurs articulaires…).

    Après avoir interrogé son patient sur ses symptômes (description, intensité, circonstances d’apparition…) et sur ses éventuels traitements, le médecin réalise un examen clinique. Il peut pratiquer certains tests et examens (un « test au sucre », la mesure du flux salivaire, une analyse chimique de la salive, des examens sanguins, une échographie ou une scintigraphie des glandes salivaires, une biopsie des glandes salivaires…). Une fois la cause de la sécheresse buccale identifiée, il peut prescrire le traitement adapté.

    En cas de sécheresse de la bouche, il faut aussi consulter régulièrement son chirurgien-dentiste. Cela permet en effet de s’assurer de l’absence de caries ou de maladie des gencives (gingivite ou maladie parodontale, notamment).

    Quels sont les traitements prescrits ?

    Que peut faire le médecin en cas de bouche sèche ? Il cherche d’abord à traiter la cause de la sécheresse buccale. Si la sécheresse est liée au fait de respirer principalement par la bouche, il est possible de prendre certaines mesures adaptées (rechercher les causes de cette respiration buccale, traiter une éventuelle rhinite allergique ou des apnées du sommeil…). Si la sécheresse buccale est liée à la prise d’un médicament, le médecin peut proposer de l’arrêter ou de réduire les doses. Mais il n’est parfois pas possible d’interrompre la prise d’un traitement. Alors que faire lorsque la bouche sèche est liée à la prise de médicaments ?

    Si la cause ne peut pas être traitée, le médecin cherche à soulager les symptômes et à éviter les troubles bucco-dentaires associés. Pour cela, il recommande d’abord à son patient d’adopter des mesures hygiéno-diététiques adaptées (voir plus haut). Il peut aussi lui prescrire des substituts de salive, des humidifiants et des lubrifiants buccaux (sous forme de sprays ou de gels), des bains de bouche bicarbonatés (pour éviter les mycoses) ou bien des gommes à mâcher. Si les glandes salivaires sont encore capables de sécréter de la salive, le médecin peut enfin prescrire des médicaments pour les stimuler (pilocarpine ou anétholtrithione, qui présentent néanmoins des effets secondaires gênants).

    Des soins dentaires réguliers sont enfin indispensables en cas de sécheresse de la bouche (en plus d’une hygiène dentaire minutieuse).

    Sources :

    https://www.vidal.fr/maladies/bouche-dents/bouche-seche.html

    https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/secheresse-bouche

    https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-bucco-dentaires/symptômes-des-maladies-buccales-et-dentaires/sécheresse-buccale

    Bouche sèche : que faire en cas de sécheresse buccale ?

    8 Min de lecture