Les varices sur les jambes, signe d'une mauvaise circulation sanguine | Pharmacien Giphar
Paiement sécurisé - Retrait gratuit dans votre pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie

Les varices sur les jambes, signe d'une mauvaise circulation sanguine

Publié le 21 mars 2023 — 8 Min de lecture

SOMMAIRE

    Qu’est-ce qu’une varice ?

    Épaisses et assez disgracieuses, les varices apparaissent suite à la dilatation anormale et permanente de certaines veines superficielles des jambes. En général, d’autres symptômes précèdent ou accompagnent la formation de ces veines bleutées, tortueuses et allongées.

    Une dilatation anormale des veines des jambes

    Les membres inférieurs abritent un réseau veineux profond (avec des veines situées dans les muscles, qui permettent de transporter 90 % du sang veineux vers le cœur) et un réseau veineux superficiel. Situées sous la peau, les veines superficielles transportent les 10 % restants du sang veineux. Parmi les veines de ce réseau superficiel, on retrouve la grande saphène (qui rejoint le réseau profond au niveau de l’aine) et la petite saphène (qui rejoint le réseau profond à l’arrière du genou).

    Or, il arrive parfois que le sang circule mal dans les veines du réseau superficiel des jambes (on parle aussi d’insuffisance veineuse chronique). À cause de différents facteurs (l’âge ou l’hérédité, notamment), les parois des veines sont moins élastiques, elles se relâchent et elles s’élargissent. Il arrive aussi que les valvules veineuses ne fonctionnent plus correctement : situés à l’intérieur des veines, ces petits clapets « anti-retour » évitent normalement que le sang circule dans l’autre sens et reflue. Le sang stagne dans les membres inférieurs : les veines se dilatent, s’épaississent et s’allongent. Elles forment un relief permanent sous la peau : les veines sont visibles, tortueuses et assez inesthétiques. C’est ce que l’on appelle des varices.

    Des symptômes faciles à reconnaître

    Avant la formation des varices, l’insuffisance veineuse chronique (ou maladie veineuse chronique) provoque l’apparition de plusieurs symptômes au niveau des jambes :

    • une sensation de jambes lourdes : les membres inférieurs sont tendus et pesants (surtout au niveau des mollets). Cette sensation a tendance à s’accentuer en fin de journée, lorsqu’il fait chaud, en cas de piétinements ou de station debout prolongée ;

    • des crampes musculaires pendant la nuit, des démangeaisons (prurit), des dysesthésies (sensations de brûlures ou de décharges électriques) ;

    • des impatiences : particulièrement désagréables, ces sensations se manifestent par des fourmillements, des picotements ou des engourdissements au niveau des jambes. Elles sont souvent accompagnées d’un besoin irrépressible de bouger, de marcher et d’étirer les jambes ;

    • des gonflements au niveau du dessus des pieds, des chevilles et des mollets (œdèmes) ;

    • des télangiectasies : des vaisseaux sanguins rouges, très fins et dilatés apparaissent sur la peau des jambes (forme étoilée).

    Les varices apparaissent ensuite, lorsque l’insuffisance veineuse chronique n’est pas prise en charge. Elles peuvent prendre la forme d’un réseau de vaisseaux sanguins minces et bleuâtres (on parle alors de varicosités), ou de grosses veines tortueuses, bleutées et saillantes sous la peau des jambes, et parfois des cuisses.

    Quels facteurs de risque ?

    Les varices sont le signe d’un trouble de la circulation sanguine. En temps normal, le sang circule dans l’ensemble de l’organisme, pour alimenter les organes et les muscles en oxygène et en nutriments. Véritable pompe, le cœur l’envoie sous pression dans les artères (réseau artériel). Le sang revient ensuite vers le cœur, via le réseau veineux (dans les veines).

    Mais il arrive parfois que le cœur soit défaillant : le débit de sang envoyé dans les artères est insuffisant, la pression s’accumule et le retour veineux est gêné. Dans d’autres cas, ce sont les artères qui peuvent être bouchées par des dépôts de cholestérol. Comme évoqué plus haut, les veines peuvent aussi perdre leur élasticité ou leur tonus, ou souffrir d’un mauvais fonctionnement au niveau des valvules (les petits clapets qui doivent empêcher le reflux sanguin). Le sang a du mal à remonter vers le cœur et stagne dans les veines des membres inférieurs.

    Plusieurs facteurs peuvent favoriser ou aggraver cette mauvaise circulation du sang dans les membres inférieurs. L’hérédité et la génétique occupent par exemple une place importante dans l’apparition des troubles de la circulation sanguine (l’insuffisance veineuse aurait une origine génétique dans 80 % des cas). Les femmes souffrent aussi plus souvent de problèmes de circulation et de varices aux jambes que les hommes (certaines hormones ont un impact sur la circulation du sang). Elles sont encore plus sensibles à ce type de trouble en cas de déséquilibre hormonal (en période prémenstruelle, pendant une grossesse, ou lorsqu’elles suivent un traitement hormonal contraceptif ou pour la ménopause).

    La sédentarité et le fait de rester immobile pendant plusieurs heures (assis ou debout) augmentent également le risque de souffrir de troubles de la circulation au niveau des membres inférieurs : les muscles se relâchent et les veines se dilatent. Une personne en surpoids ou obèse est aussi plus susceptible de souffrir de varices : devant supporter un poids excessif, les jambes subissent une forte pression. Ayant tendance à diminuer la tonicité des veines, le tabac fait enfin partie des principaux facteurs de risque.

    Comment réagir en cas de varices aux jambes ?

    Adoptées au quotidien, plusieurs mesures simples permettent d’améliorer la circulation sanguine, et d’éviter que l’insuffisance veineuse et les varices des jambes ne s’aggravent. Mais si les varices sont anciennes, certaines lésions cutanées peuvent se développer à proximité (des ulcères variqueux). D’autres complications peuvent aussi apparaître en cas de troubles de la circulation. Il est donc parfois nécessaire de consulter un médecin.

    Améliorer la circulation sanguine au niveau des membres inférieurs

    Pour améliorer la circulation du sang dans les jambes et éviter l’aggravation des varices, il est recommandé de :

    • adopter une bonne hygiène de vie : pour cela, il faut d’abord avoir une alimentation saine, variée et équilibrée, maintenir un poids adapté et arrêter de fumer. Il faut notamment éviter ou limiter les aliments qui peuvent favoriser la congestion des veines (le café, le thé, les épices, l'alcool…). Il est ensuite indispensable de pratiquer une activité sportive ou physique régulière (marcher au moins trente minutes par jour, pratiquer régulièrement un sport d’endurance comme la course à pied, la natation, ou le vélo…). Cela permet de développer les muscles des jambes et de favoriser un meilleur retour veineux ;

    • éviter les situations qui peuvent empêcher un bon retour veineux : il est notamment recommandé d’éviter les vêtements trop serrés (qui ont tendance à comprimer les pieds et les jambes) et les fortes sources de chaleur qui dilatent les veines (les bains chauds, les saunas et hammams, les planchers chauffants…). Il est aussi conseillé d’allonger et de surélever ses jambes plusieurs fois par jour, pendant quelques minutes (en position assise ou couchée), et d’éviter de croiser les jambes en position assise (cette position crée de la pression dans les jambes et bloque le retour veineux). Ayant tendance à favoriser la stagnation du sang dans les veines, les positions statiques doivent être limitées ;

    • réaliser des exercices simples pour détendre ses jambes, réactiver la circulation sanguine dans les membres inférieurs et soulager certains symptômes : il est par exemple possible d’effectuer des mouvements de pédalage pendant quelques minutes, allongé sur le dos. Le simple fait de positionner ses jambes à la verticale, pieds en l’air, favorise la vidange des veines et améliore le retour veineux. Il est aussi conseillé de masser ses jambes pendant quelques minutes (auto-massages, une jambe après l’autre : d’abord les pieds, des orteils jusqu’aux talons, puis les chevilles jusqu’aux genoux, et enfin les cuisses, des genoux vers le bassin). L’auto-massage peut être terminé en réalisant quelques mouvements de flexion - extension au niveau des chevilles.

    Phytothérapie, bas de contention… Plusieurs solutions et traitements naturels peuvent aussi aider à favoriser une meilleure circulation sanguine, pour éviter les problèmes de varices aux jambes. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.


    Consulter pour éviter certaines complications

    Il est recommandé de consulter un médecin rapidement lorsqu’une jambe gonfle de manière soudaine, ou si elle devient bleuâtre ou rougeâtre. Il faut aussi se rendre chez son médecin si les varices aux jambes s'accompagnent de douleurs, d’une sensation de jambes lourdes ou de lésions sur la peau, ou si elles sont particulièrement inesthétiques.

    En plus de l’apparition de varices disgracieuses, les troubles de la circulation sanguine peuvent en effet être à l’origine d’autres symptômes difficiles à traiter, ou de maladies plus graves : des œdèmes permanents au niveau des pieds, des chevilles et des mollets, des plaies persistantes au niveau des varices (ulcères variqueux), ou une phlébite (ou thrombose veineuse, lorsqu’un caillot se forme dans une veine). Ce dernier trouble peut par exemple avoir de graves conséquences : le caillot peut en effet se développer au niveau d’une veine profonde, dans les muscles (thrombose veineuse profonde, ou phlébite profonde). Il peut ensuite se détacher, migrer vers les poumons et présenter un risque d’embolie pulmonaire (mortelle).

    Après avoir confirmé son diagnostic à l’aide de certains examens, le médecin prescrit le traitement le plus adapté pour les varices : un dispositif de contention veineuse, des médicaments veinotoniques, ou la destruction des varices (sclérose des varices, traitement endovasculaire, chirurgie, crossectomie ou stripping).

    Sources :

    https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/varices-jambes

    https://www.vidal.fr/maladies/coeur-circulation-veines/varices.html

    https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-cardiaques-et-vasculaires/maladies-veineuses/varices

    Les varices sur les jambes, signe d'une mauvaise circulation sanguine

    8 Min de lecture