Effets extrapyramidaux des neuroleptiques | Pharmacien Giphar
Découvrez nos pharmacies qui proposent le click and collect en cliquant ici
Choisir une pharmacie
Saisissez votre ville pour voir les pharmacies les plus proches de chez vous et celles qui proposent le Click & Collect.
Choisir une pharmacie
Saisissez votre ville pour voir les pharmacies les plus proches de chez vous et celles qui proposent le Click & Collect.

Effets extrapyramidaux des neuroleptiques

Publié le 28 mai 2015 — 1 Min de lecture

SOMMAIRE

    Les effets extrapyramidaux des neuroleptiques sont des effets indésirables représentés par un ensemble de manifestations physiques et psychiques, réversibles à l'arrêt progressif du traitement ou corrigibles par certains médicaments.

    Il comprennent :

    Des perturbations des mouvements.

    • Certaines apparaissent rapidement après la prise du médicament (quelques heures). Ce sont des contractions involontaires des muscles, entraînant raideur et position crispée. L'opisthotonos en est une illustration spectaculaire et connue, la contraction ici se porte sur les muscles de la nuque et du dos, incurvant le corps en arrière.

    • D'autres apparaissent plus tardivement (plusieurs jours). Ce sont des mouvements involontaires (non commandés et non dominés) que l'on retrouve régulièrement et typiquement chez la personne parkinsonienne. Ils affectent certains muscles et s'expriment par des mouvements brutaux, rapides, désordonnés et des mouvements à l'inverse lents, non coordonnés. Lors de ces syndromes, des mouvements masticatoires anormaux sont plus fréquemment observés.

    Une impatience, un besoin de bouger sans cesse.

    Des tremblements importants.

    Toutes ces manifestations physiques sont accompagnées de manifestations psychiques, à type d'anxiété.

    À lire aussi

    La maladie de parkinson : un tremblant handicap !

    Parkinson : des électrodes dans le cerveau

    Effets extrapyramidaux des neuroleptiques

    1 Min de lecture