J'ai l'œil qui tremble : comment réagir ? | Pharmacien Giphar
Paiement sécurisé - Retrait gratuit dans votre pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie

J'ai l'œil qui tremble : comment réagir ?

Publié le 06 avril 2023 — 8 Min de lecture

SOMMAIRE

    Pourquoi a-t-on parfois la paupière ou l’œil qui tremble ?

    Brèves contractions musculaires involontaires, les épisodes de fasciculation restent la plupart du temps passagers. Ils peuvent être dus à plusieurs facteurs, généralement bénins. Mais il arrive parfois qu’un œil qui tremble soit le signe d’une pathologie plus grave. Explications.

    Comment les tremblements se manifestent-ils ?

    L’œil est un organe complexe, composé de deux parties : le globe oculaire reçoit les informations visuelles, qui sont transmises au cerveau par le nerf optique (situé à l’arrière du globe oculaire). Les mouvements des yeux sont assurés par les muscles oculomoteurs (4 muscles droits et 6 muscles obliques). Ce sont eux qui permettent à l’œil de s’ouvrir et de se fermer, mais aussi de se diriger dans toutes les directions et de regarder vers le haut et vers le bas, vers les tempes et vers le nez.

    Il arrive parfois que ces muscles moteurs se contractent de manière involontaire et incontrôlable (c’est ce que l’on appelle des fasciculations). Lorsque le muscle orbiculaire de la paupière se contracte, cela provoque des petits spasmes des paupières, et on a l’impression d’avoir l’œil qui clignote ou qui tremble tout seul. Assez fréquents, ces petits mouvements peuvent se manifester au niveau des deux yeux (mais pas en même temps), et de la paupière supérieure ou inférieure (le plus souvent au niveau de la paupière supérieure). Ils provoquent une sensation de tressautement ou de tremblement. Ils sont bénins et généralement temporaires : ils ne durent que quelques secondes ou quelques minutes, avant de disparaître spontanément.

    La fatigue oculaire, principale cause de ces petits spasmes

    Dans la plupart des cas, les tremblements de l’œil ou de la paupière sont dus à une fatigue visuelle. En effet, comme tous les muscles de l’organisme, les muscles des yeux peuvent se fatiguer. Sollicité toute la journée par nos innombrables écrans, l’œil fournit parfois des efforts trop intenses, ou trop longs. Comme n’importe quel autre organe du corps humain, il s’épuise et ne fonctionne plus de manière optimale.

    Facile à reconnaître, la fatigue oculaire provoque l’apparition de symptômes caractéristiques : une baisse de l’acuité visuelle (l’impression d’avoir la vue qui baisse au cours de la journée), des problèmes d’accommodation (difficultés à passer de la vision de loin à la vision de près), un champ de vision réduit ou altéré (apparition de zones d’ombre, moins bonne vision sur les côtés). La vision peut être brouillée ou floue, et la personne peut avoir l’impression de voir double (diplopie) ou d’être ébloui (avec parfois l’apparition de petites taches devant les yeux).

    Mais la fatigue oculaire peut aussi être responsable d’une sensation de picotements ou de brûlure au niveau des yeux. Les yeux peuvent devenir rouges et irrités, larmoyants ou secs (sécheresse oculaire). La paupière ou l’œil peut enfin se mettre à trembler ou à cligner de manière excessive. Parfois, ces symptômes sont accompagnés de maux de tête ou d’une crise de migraine (ou migraine ophtalmique).

    Les autres causes des tremblements

    Les petits spasmes des paupières ou des yeux peuvent aussi être dus ou favorisés par d’autres facteurs bénins :

    • un air trop sec, enfumé ou poussiéreux, le vent ou le froid, un environnement trop lumineux, une sécheresse oculaire : les paupières ont tendance à cligner plus souvent, et peuvent vite fatiguer ;

    • une fatigue généralisée (à cause d’un manque de sommeil, ou d’un sommeil de mauvaise qualité), le stress : lorsqu’il est en état de stress, l’organisme réagit et plusieurs symptômes peuvent apparaître. Les muscles sont tendus et les nerfs plus sensibles. Le cœur peut se mettre à battre plus vite, et des maux de ventre ou des nausées peuvent se manifester. L’une des paupières peut aussi se mettre à trembler ou à tressauter ;

    • la consommation de substances excitantes, de café, d’alcool ou de certaines drogues, la prise de certains médicaments ;

    • une carence alimentaire : les spasmes des paupières peuvent se manifester en cas de carence en magnésium. Cet oligo-élément est en effet indispensable pour la bonne communication entre les muscles et les nerfs. Si l’alimentation n’est pas suffisamment riche en magnésium, des petits tremblements peuvent survenir (ainsi que des crampes). Ils s’accompagnent souvent d’une fatigue généralisée, d’une baisse de moral et de troubles de l’humeur.

    Mais il arrive parfois que les tremblements des paupières soient le signe d’une pathologie plus sérieuse. Une hypertension artérielle peut par exemple être à l’origine de troubles de la vue, qui se manifestent d’abord par des petits spasmes des paupières. Provoquant des démangeaisons et des picotements, une conjonctivite peut aussi être responsable des tressautements de la paupière. D’autres inflammations sont parfois en cause (une uvéite ou une blépharite, par exemple). Si cela reste rare, l’œil qui tremble peut aussi être le symptôme d’une maladie grave : une sclérose en plaques, une tumeur cérébrale ou un autre trouble du système nerveux (le syndrome de Gilles de la Tourette, par exemple).

    Que faire en cas de tremblements de la paupière ?

    Les tremblements de la paupière ou de l’œil sont des symptômes bénins, qui disparaissent la plupart du temps en quelques secondes ou quelques minutes. Mais il arrive parfois qu’ils durent plus longtemps, ou qu’ils se manifestent de manière récurrente. Il est alors utile de savoir comment s’en débarrasser.

    Identifier la cause du tremblement

    Lorsque les tremblements se manifestent, il est possible de les soulager à l’aide de gestes simples : en appliquant une compresse d’eau tiède sur les paupières par exemple, ou en massant délicatement l’œil qui tremble. Mais pour ne plus avoir l’œil qui tremble, il faut surtout identifier la cause des tremblements, pour pouvoir ensuite la traiter. Pour cela, il est important de bien noter les circonstances d’apparition des spasmes des paupières, et d’écouter son corps.

    En cas de fatigue ou de stress, il est par exemple recommandé de se reposer et de pratiquer des activités relaxantes au quotidien pour limiter les tremblements des paupières (du yoga, des exercices de relaxation ou de méditation…).

    Si ce sont des médicaments qui provoquent les spasmes musculaires, il faut consulter son médecin pour envisager de les remplacer.

    Et en cas de carence alimentaire, il est aussi utile de se rapprocher de son médecin. Après avoir confirmé l’origine des tremblements (à l’aide d’un bilan sanguin), il pourra conseiller la consommation de certains aliments et prescrire la prise de suppléments de magnésium.

    Comment éviter la fatigue oculaire ?

    Si les tressautements de la paupière sont dus à la fatigue oculaire, plusieurs gestes simples permettent de reposer ses yeux, et de les éviter. Aujourd’hui, les pires ennemis de nos yeux sont les écrans. En effet, les symptômes de fatigue oculaire surviennent souvent après une journée passée devant un ordinateur ou une tablette, ou après plusieurs heures passées devant un écran de télévision ou des jeux vidéo. La consultation régulière des écrans de smartphones a également tendance à accentuer la fatigue visuelle. Tous ces écrans et dispositifs numériques sont des sources lumineuses artificielles, qui émettent une lumière bleue aux rayons plus intenses que les autres.

    Pour reposer ses yeux, il suffit donc souvent de s’éloigner quelques minutes des écrans (en détachant ses yeux au moins une fois toutes les heures), et de fermer les yeux pendant quelques instants. Il est aussi conseillé d’isoler ses yeux en formant une coque avec les paumes des mains, pendant environ une minute (ou jusqu’à ce que les symptômes disparaissent). Cela permet de détendre les paupières, et de leur éviter d’avoir à se contracter. Les doigts doivent être bien serrés, pour éviter à la lumière de passer. Pour se relaxer au maximum, il est aussi recommandé de regarder un paysage au loin, à travers une fenêtre.

    Il est enfin possible de prévenir la fatigue oculaire (et donc les tremblements des paupières) en réalisant régulièrement des exercices de gymnastique oculaire. Comme n’importe quel muscle de l’organisme, les muscles des yeux peuvent en effet être entraînés et rééduqués pour devenir plus résistants, plus souples et plus mobiles. Plusieurs exercices simples peuvent aider à les renforcer, pour éviter les tremblements et les tressautements des paupières. Adapter son poste de travail peut aussi aider à limiter la fatigue oculaire et les fasciculations (diminuer la luminosité des écrans, bien positionner l’écran de travail, vérifier le taux d’humidité de l’air, penser à régulièrement cligner les yeux…).

    Quand consulter ?

    Les tremblements des paupières sont généralement dus à des facteurs bénins.

    Mais dans certains cas, il est recommandé de consulter un médecin :

    • si les tremblements sont récurrents, et persistent pendant plusieurs semaines ;

    • si les tremblements sont particulièrement intenses, et rendent difficile l’ouverture de l’œil ;

    • si les tremblements sont accompagnés d’autres symptômes (rougeur et gonflement de l’œil, tremblements d’autres parties du visage, signes de paralysie, troubles du langage ou troubles visuels…).

    Sources :

    https://www.merckmanuals.com/fr-ca/accueil/troubles-oculaires/maladies-des-paupières-et-des-larmes/blépharospasme

    https://www.institut-laser-vision.paris/sante-des-yeux/pourquoi-a-t-on-la-paupiere-qui-tremble/

    J'ai l'œil qui tremble : comment réagir ?

    8 Min de lecture