Les conjonctivites | Pharmacien Giphar
Paiement sécurisé - Retrait gratuit dans votre pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre ville pour voir les pharmacies les plus proches de chez vous et celles qui proposent le Click & Collect.
Choisir une pharmacie
Saisissez votre ville pour voir les pharmacies les plus proches de chez vous et celles qui proposent le Click & Collect.

Les conjonctivites

Publié le 25 janvier 2015 — 3 Min de lecture

SOMMAIRE

    Quels sont les symptômes d'une conjonctivite ?

    Une rougeur de l'œil peut être le signe de diverses affections :

    • virale : cela survient dans un contexte viral (rhume, fièvre... et touche souvent les 2 yeux). Les manifestations sont une sensation de grain de sable sous la paupière, un larmoiement abondant, un gonflement des paupières ;

    • bactérienne : cette infection peut toucher un ou deux yeux. Les yeux sont alors collés le matin et il y a présence de sécrétions purulentes au niveau des cils et de l'angle interne de l'œil ;

    • allergique : les yeux sont gonflés, démangent, on observe aussi un larmoiement clair, souvent associé à d'autres symptômes allergiques (éternuement, rhinite...) ;

    • irritative (piscine, pollution, poussière, lentilles de contact, exposition au soleil...) : fatigue oculaire, léger larmoiement, picotement.

    • suite à une sécheresse oculaire : sensation d'œil sec, de picotements.

    Conjonctivites : quand faut-il consulter un médecin ?

    • En cas de persistance des symptômes.

    • En cas de baisse de l'acuité ou de troubles visuels (gêne à la lumière).

    • En cas de traumatisme.

    • En cas de douleur oculaire.

    • En cas de symptômes associés : maux de tête, nausée, vomissement...

    Comment traiter les conjonctivites ?

    Certains symptômes oculaires peuvent être pris en charge facilement mais d'autres nécessitent une consultation chez un ophtalmologiste.

    Face à ces symptômes, en première intention, on réalisera toujours un lavage oculaire avec du sérum physiologique ou des solutions à base de borate de sodium (DACRYOSERUM)

    • Pour les conjonctivites virales : des collyres antiseptiques.

    • Pour les conjonctivites bactériennes : des collyres antiseptiques. Si les symptômes persistent on doit avoir recours à un médecin qui pourra prescrire des collyres antibiotiques.

    • Pour les conjonctivites allergiques : des collyres antiallergiques associés à un antihistaminique par voie orale (CETIRIZINE)

    • Pour les conjonctivites irritatives : des collyres antiseptiques et des collyres anti-irritation (OPHTALMINE, SENSIVISION, HOMEOPTIC...)

    • Pour les sécheresses oculaires : des suppléments lacrymaux (LARMES ARTIFICIELLES, AQUALARM...)

    Les conseils de votre pharmacien Giphar

    • Evitez le port de lentilles pendant la durée du traitement

    • Avant d'utiliser un collyre ou une pommade ophtalmique, lavez-vous les mains et rincez l'œil au sérum physiologique ou une solution adaptée

    • Attendez au moins 15 minutes entre l'instillation de 2 collyres.

    • Les unidoses sont à usage unique et doivent donc être jetées après utilisation

    • Vérifiez les dates de péremption des collyres qui sont souvent courtes (2 à 4 semaines)

    • Pour instiller le collyre, tirez la paupière inférieure vers l'avant de façon à créer une poche, regardez vers le haut puis instillez le collyre sans qu'il n'y ait de contact entre le flacon et l'œil ou la paupière (risque de contamination)

    • En cas de conjonctivite allergique, évitez l'exposition aux allergènes (pollens, poils de chat...)

    À lire aussi

    La conjonctivite allergique
    Les pathologies oculaires les plus courantes
    Lentilles de contact

    Les conjonctivites

    3 Min de lecture