Pipi au lit : quels médicaments ? | Pharmacien Giphar
Paiement sécurisé - Retrait gratuit dans votre pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie

Pipi au lit : quels médicaments ?

Publié le 08 juillet 2012 — 3 Min de lecture

SOMMAIRE

    L’énu... quoi ?

    L’énurésie nocturne primaire désigne en fait le pipi au lit. Votre enfant en est atteint si :

    • Il est âgé de plus de cinq ans.
    • Il a des pertes d’urine pendant son sommeil (la nuit ou lors de siestes).
    • Il n’a aucun problème pendant la journée.
    • Il a toujours mouillé son lit (on parlera d’énurésie nocturne secondaire s’il a déjà connu une période de propreté supérieure à 6 mois).

    Traiter l’énurésie nocturne ?

    Les draps mouillés chaque nuit, l’appréhension à l’idée de partir en classe verte ou de loger chez les copains, le sentiment de honte en cas d’incident... Pour les enfants, l’énurésie nocturne est un boulet souvent lourd à traîner. Heureusement, il existe des traitements.

    En amont des médicaments

    Toute prise en charge médicamenteuse est précédée d'une phase d’observation qui permet au médecin d’évaluer le trouble dont votre enfant est atteint. L’occasion aussi de rappeler les conseils hygiéno-diététiques de base :

    • Aller faire pipi régulièrement.
    • Avoir bu les 2/3 de sa consommation quotidienne de liquide avant le début de l’après-midi.
    • Le soir venu, limiter au maximum sa consommation de lait, de boissons gazeuses, d’aliments trop sucrés ou trop salés.

    Quels médicaments contre l’énurésie nocturne ?

    Ce n’est qu’en cas d’échec des solutions comportementales que des médicaments sont proposés.

    • La Desmopressine est le traitement le plus utilisé. Elle mime l’action de la vasopressine, une hormone anti-diurétique que nous sécrétons normalement en plus grande quantité pendant la nuit mais qui est insuffisante chez l’enfant énurétique. La Desmopressine permet donc de diminuer la production d’urine. Elle est utilisée par périodes de deux ou trois mois. A l’issue de chaque séquence, le traitement est interrompu pendant une quinzaine de jours. Un arrêt complet peut être envisagé lorsque les draps restent secs durant cette phase de test. Après quelques mois de traitement (entre 6 mois et un an), 70% des enfants voient leur trouble s’atténuer ou disparaître.
    • L’oxybutynine est parfois prescrite. Elle permet d’augmenter la capacité de la vessie.Ces médicaments ne guérissent pas le problème, mais peuvent contribuer à amorcer le processus d’acquisition de la propreté.
    • Moins courante en France mais tout aussi efficace, il existe également une thérapie par alarme. Elle se déclenche au contact des gouttes d’urine grâce à des électrodes situées au niveau du périnée et vise à réveiller un enfant dont le sommeil est trop profond.
    • Dans certains cas, une prise en charge psychologique peut s’avérer utile quand l’énurésie s’inscrit dans un cadre plus large de problèmes relationnels ou familiaux ; ou quand l’énurésie va jusqu’à perturber le fonctionnement familial.

    Il existe également des traitements homéopathiques1
    - en cas de sommeil agité, si l’enfant parle en dormant et rêve qu’il urine : BELLADONNA 9 CH (trois granules trois fois par jour)
    - en cas d’énurésie sans symptômes particuliers : EQUISETUM HIEMALE 6 DH (trois granules trois fois par jour)

    À lire aussi

    Pourquoi mon enfant fait pipi au lit ?
    Gérer l’énurésie (« pipi au lit »)

    Source

    1 Guide familial de l’homéopathie, Dr Alain Horvilleur, Hachelle Livre (Hachette Pratique), 2005.
    Article rédigé en collaboration avec le Professeur Didier Aubert, chirurgien et urologue pédiatre.

    Pipi au lit : quels médicaments ?

    3 Min de lecture