Contre le stress, les postures gagnantes | Pharmacien Giphar
Paiement sécurisé - Retrait gratuit dans votre pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie

Contre le stress, les postures gagnantes

Publié le 30 septembre 2021 — 4 Min de lecture

SOMMAIRE

    S'il est difficile d'échapper à toute les situations stressantes, on peut, en revanche, apprendre à l'organisme à les gérer. On évite ainsi que s'installe un état de stress chronique, néfaste à notre santé.

    Posture de yoga

    Réaction normale de l'organisme face à une situation inédite, le stress nous permet de nous adapter à notre environnement. Il se décompose en trois phases (l'alarme, la résistance et l'épuisement), pendant lesquelles nos fonctions corporelles s'activent pour y faire face, par de nombreuses modifications physiologiques. Quand le stress est ponctuel, ces symptômes s'estompent rapidement. Mais s'il se maintient, le systême de régulation, débordé, peut devenir inefficace. Les effets de ce stress chronique peuvent alors générer un état inflammatoire général, qui favorise le développement de pathologies diverses (troubles gastro-intestinaux, cutanés, cardiovasculaires...).

    C'est là que le yoga peut aider, en tant qu'excellent outil pour empêcher le stress de s'installer à demeure. Sur le moment, il aide à lâcher prise, à déconnecter des pensées stressantes, à se relaxer. À long terme, il en annule les effets nocifs, en « conditionnant » l'organisme à une meilleure réponse. De la régularité, quelques exercices faciles (pieds nus ou en chaussettes), des vêtements confortables, éventuellement un oreiller, suffisent. L'important est de concentrer son attention uniquement sur sa respiration et ses sensations corporelles, tout au long des postures.

    Un menu sur mesure

    Le yoga ne consiste pas à vouloir « entrer » à tout prix dans une posture, surtout pour un effet antistress. Il faut adapter l'exercice à sa morphologie, à sa souplesse et à son état du moment, grâce à des accessoires (briques en mousse, coussins). Le ressenti évolue, on finit par apprécier des postures mal-aimées... L'alignement correct s'installera grâce à la pratique, au lâcher-prise et à la respiration.

    Trois exercices pour apprendre à se détendre

    1. BALASANA (l'enfant)

    Cette posture offre un sentiment de sécurité bienvenu en cas d'anxiété.

    Exiercice forme 1

    A. Assis à genoux, penchez-vous en avant et posez le front au sol.

    B. B. Les bras sont allongés le long du corps.

    C. Installez-vous dans la posture, en relâchant le coccyx vers les talons.

    Variante. Vous pouvez aussi allonger les bras devant vous.


    2. BHUJANGâSANA (le cobra)

    Favorise l'étirement de la colonne vertébrale et réduit les tensions cervicales dues au stress.

    Exercice forme 2
    A. Allongez-vous sur le ventre, front au sol, jambes tendues.

    B. Pressez le pubis dans le sol, placez les mains à plat.

    C. En inspirant, appuyez sur le sol, levez le torse en le poussant vers l'avant.

    D. Soulevez le haut du corps jusqu'au pubis, bras fléchis collés au corps.

    Variante. Vous pouvez faire un « bébé cobra », en gardant les avant-bras au sol. L'important est d'étirer la colonne en éloignant la tête des épaules.


    3. ADHO MUKHA SVANASANA (le chien tête en bas)


    Un antistress validé grâce à ses multiples bienfaits (étirements, digestion, calme), mais contre-indiqué en cas de glaucome.

    Exercice forme 3

    A. À quatre pattes, mains alignées sous les épaules.

    B. En expirant, levez les fesses, pieds à largeur de hanches, mains à largeur d'épaules.

    C. Soulevez le coccyx vers le haut et l'arriêre en pressant les mains sur le tapis, index parallêles.

    D. Gardez tête et colonne alignées.

    Bon à savoir. Si votre dos s'arrondit, mieux vaut plier les genoux que poser à toutes fins les pieds au sol, et veillez à garder une rotation externe des épaules.

    Le conseil

    L'atout maître dans la gestion du stress, c'est la respiration. Avant chaque exercice, prenez trois longues et profondes inspirations-expirations. Cela permet de ralentir le rythme cardiaque, de relâcher le nerf vague et le systême nerveux, et de déconnecter des pensées, en se recentrant sur nos sensations corporelles.

    Merci à Yann Chevalier, masseur-kinésithérapeute spécialisé en kinésithérapie du sport à Paris, pour sa contribution. Illustrations : Daria Piromalli.

    Contre le stress, les postures gagnantes

    4 Min de lecture