Les tiques chez le chien et le chat | Pharmacien Giphar
Paiement sécurisé - Retrait gratuit dans votre pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie

Les tiques chez le chien et le chat

Publié le 07 avril 2013 — 3 Min de lecture

SOMMAIRE

    La biologie des tiques

    • Le cycle biologique

    Les espèces de tiques rencontrées en France suivent un cycle qui utilise trois hôtes différents à l'âge adulte, au stade larvaire et au stade de la nymphe : le parasite implante son rostre dans la peau de sa victime et aspire du sang pendant plusieurs jours, puis elle se détache et se laisse tomber sur le sol, passant au stade suivant.

    • Les espèces de tiques

    En France, on rencontre classiquement trois genres de tiques.

    • Ixodes ricinus se trouve surtout à la campagne et dans les zones péri-urbaines ; l'adulte parasite le chien, l'homme, mais aussi les animaux de ferme (bovins, chevaux, moutons) et les grands mammifères sauvages (cerf, chevreuil, sanglier...) Les larves utilisent des petits rongeurs comme le campagnol et la nymphe parasite les petits et grands, et l'homme. Il transmet la maladie de Lyme chez l'homme et le chien, la babésiose chez les bovins, et la fièvre Q et différents virus chez l'homme.

    • Dermacentor, également agro-sylvestre, se rencontre aussi dans les parcs et les friches en ville. Il parasite l'homme, le chien, et de nombreux mammifères. Il est l'agent de la tularémie chez l'homme, le chien, le lièvre, de la fièvre Q chez l'homme, et de la babésiose (piroplasmose) chez le chien.

    • Rhipicephalus est très présent dans le midi et dans certaines zones urbaines en toutes régions. Parasite, à tous les stades, de l'homme (à qui il inocule la fièvre boutonneuse), du chien (piroplasmose, ehrlichiose, hépatozoonose) et du chat.

    • Modes d'infestation des tiques

    Les tiques, à chaque stade, se placent à l'affût sur un brin d'herbe en attendant de pouvoir s'accrocher à un hôte satisfaisant ; chaque stade ne fait qu'un repas, et il lui est impossible de passer d'un hôte à un autre ; les germes des maladies transmissibles sont donc conservés au long des générations.

    Moyens de traitement anti-tiques

    • Supprimer les tiques trouvées sur l'animal

    On peut utiliser un produit à déposer sur chaque tique pour l'enlever ensuite facilement, mais il faut aussi traiter tout le pelage avec une lotion, un spray ou un shampooing acaricides.

    En cas de morsures par une tique sur l'animal, ce qu'il ne faut pas faire :

    • ne jamais arracher une tique avec la main, de l’éther ou une pince à épiler, car ses pièces buccales peuvent se casser et rester enkystées dans la peau de votre animal, provoquant ainsi un abcès. Utiliser une pince spéciale en forme de "L".

    • manipuler la tique, qui risque de transmettre la piroplasmose.

    • utiliser de l’éther, qui demande une durée d'application longue (rarement respectée) et a tendance à énerver l'animal.

    • Empêcher les ré-infestions : prévention

    Avec des gouttes à déposer sur le cou du chien ou du chat ou avec un collier acaricide.

    De nombreuses spécialités sont disponibles pour éliminer les parasites externes.

    Votre pharmacien et votre vétérinaire sauront vous conseiller pour adapter le traitement selon votre animal et suivant ses conditions de vie et d'environnement.

    À lire aussi

    Chiens et chats : déclarez la guerre aux parasites !

    Les petits parasites de votre animal

    Les tiques chez le chien et le chat

    3 Min de lecture