Chute de poils : comment prendre soin du pelage de vos animaux ? | Pharmacien Giphar
Paiement sécurisé - Retrait gratuit dans votre pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie

Chute de poils : comment prendre soin du pelage de vos animaux ?

Publié le 24 septembre 2020 — 2 Min de lecture

SOMMAIRE

    Un phénomène naturel…


    L’alopécie, ou chute de poils, est liée aux variations climatiques et à l’exposition à la luminosité extérieure.

    Le système hormonal adapte le pelage à la saison avec des mues, particulièrement à l’automne. Un animal vivant en intérieur chauffé aura tendance à perdre ses poils toute l’année. La gestation et la mise bas entraînent aussi ce phénomène.

    … ou pas.


    Un stress ponctuel ou chronique peut entraîner une alopécie aiguë.

    Chez le chat, elle peut aussi être d’origine hormonale. En cas de pelade excessive, prolongée, de démangeaisons, etc., consultez votre vétérinaire.

    Les vertus du brossage


    Le brossage est indispensable à l’hygiène de l’animal et à la propreté de la maison.

    Utilisez une brosse, un peigne ou un gant de caoutchouc à picots : au moins une fois par semaine pour les poils courts, tous les deux jours pour les poils longs. Cela limite l’ingestion et la formation de boules de poils, ou trichobézoards, responsables de troubles digestifs.

    Évitez les bains réguliers, qui assèchent le pelage et fragilisent la couche cutanée.

    Le rôle de l’alimentation


    Les carences alimentaires peuvent être en cause. Un régime insuffisamment protéiné peut générer un pelage rêche et cassant.

    Une alimentation supplémentée en huile de poisson, en colza ou en levure de bière apportera les acides gras essentiels. Saumon ou maquereau sont plus indiqués que le foie de morue, pour éviter tout surdosage en vitamine A, nuisible au chat et au chien.

    Les indésirables


    La chasse aux parasites est de mise : les puces, les sarcoptes (acariens microscopiques), les vers intestinaux ou encore la teigne, provoquent une altération de l’aspect du pelage.

    Assez banale, surtout chez le chat, la DAPP (dermatite allergique aux piqûres de puces), par exemple, génère souvent, à force de grattage, des pertes de poils importantes.

    «?Si votre animal est sujet aux dermatites, optez pour des croquettes sans céréales, qui préserveront la qualité de sa peau.?» François B., pharmacien dans l’Yonne

    Chute de poils : comment prendre soin du pelage de vos animaux ?

    2 Min de lecture