Cueillette des champignons : soyez prudent ! | Pharmacien Giphar
Paiement sécurisé - Retrait gratuit dans votre pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie

Cueillette des champignons : soyez prudent !

Publié le 30 octobre 2011 — 3 Min de lecture

SOMMAIRE

    Les champignons, un menu à risque

    Sur les quelques 35.000 espèces de champignons existant en France, seules quelques centaines sont comestibles. Mais tous ne sont pas forcément bons à manger! Ils peuvent être trop amers, âcres,... ou légèrement incommodants au niveau intestinal. Bon nombre sont carrément toxiques. Une quinzaine peuvent même vous faire passer l'arme à gauche! Gardez donc à l'esprit que la cueillette aux champignons n'est jamais dénuée de risques. Il est indispensable d'être formé sur le sujet et extrêmement prudent. A moins d'être absolument certain de savoir quel champignon vous avez ramassé, ne le consommez pas.

    Le B.A.-BA de la cueillette des champignons

    • Un livre consacré aux différentes espèces de champignons est indispensable pour tout cueilleur débutant. Prenez-en un largement illustré, qui fait la part belle aux détails: la forme du pied, la texture du chapeau, la couleur des lamelles ou des pores sous le chapeau, etc.

    • Attention aux sosies ! N'oubliez pas de retourner le champignon, la différence peut parfois se trouver là. Si vous croyez reconnaître un champignon qui n'est pas sensé être présent à ce moment de l'année, méfiez-vous !

    • Munissez-vous d’un panier plutôt que d’un sac en plastique. Ce dernier favorise la macération et donc l'apparition de bactéries et toxines. En outre, le panier évitera que les champignons s'entrechoquent et se cassent. Le risque? Vous retrouver avec des pieds dont vous ne savez pas à quel chapeau ils correspondent !

    • Certains champignons peuvent être pollués par l'environnement : évitez la cueillette près des routes, des cultures, industries, incinérateurs, etc.

    • Ne croyez pas aux généralités du style "s'il pousse sur un arbre, pas de danger". La cueillette des champignons est un hobby qui nécessite expertise et prudence.

    • De retour avec votre butin, coupez votre récolte en fines lamelles et faites cuire le tout à feu vif pendant vingt minutes. Certains champignons sont comestibles cuits mais toxiques crus.

    En cas de doute, n'hésitez pas à contacter la société mycologique de votre département. Ils vous donneront les coordonnées d'un mycologue habitant près de chez vous, qui pourra vous aider à "faire le tri" dans votre récolte. Vous pouvez également solliciter votre pharmacien.

    Que faire en cas d'intoxication ?

    Si vous commencez à présenter des symptômes d'intoxication (vomissements, douleurs abdominales, diarrhée, troubles cardiovasculaires, de la sensibilité, hallucinations), contactez le centre antipoison le plus proche. Les symptômes peuvent apparaître plus de six heures après l'ingestion et sont d'autant plus graves qu'ils surviennent tardivement. Pensez toujours à garder les restes des champignons consommés. L'identification de l'espèce responsable aidera les médecins à vous soigner.

    À lire aussi

    Les fiches pratiques champignon

    Les bases de la récolte

    Source

    Article réalisé avec l'aide de René Chalange, secrétaire général de la société mycologique de France.

    Cueillette des champignons : soyez prudent !

    3 Min de lecture