Crèche, école maternelle : première rentrée tout en douceur | Pharmacien Giphar
Paiement sécurisé - Retrait gratuit dans votre pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie

Crèche, école maternelle : première rentrée tout en douceur

Publié le 20 septembre 2022 — 3 Min de lecture

SOMMAIRE

    Le collectif, c’est une expérience que de nombreux enfants font avant l’âge de l’instruction obligatoire (3 ans). 21 % des petits de moins de 3 ans* bénéficient ainsi d’une place en accueil collectif (multi-accueil, micro-crèche, crèche familiale ou parentale, etc.) et 9,4 % sont scolarisés dès 2 ans.

    Séparation chronique, rythmes chamboulés, reprise du travail, fin de l’allaitement : la première rentrée, que ce soit en crèche ou à l’école, cristallise souvent bien des appréhensions et des émotions. Pourtant, progressive et bien préparée, la transition peut être très bénéfique pour l’enfant : pour sa sociabilisation, son éveil aux apprentissages, pour le développement de son système immunitaire et pour sa tranquillité affective.

    « À l’entrée en collectivité, les vaccins obligatoires manquants doivent être réalisés sous 3 mois. Ils sont à justifier chaque année. »
    Catherine B-H., pharmacien dans le Vaucluse

    * Source : Observatoire national de la petite enfance 2021.

    4 petits pas pour faire le grand saut

    Ni trop tôt, ni trop tard : le bon moment

    L’idéal, pour une première rentrée à la crèche, c’est de la prévoir avant 7 mois, ou après 15/16 mois. À partir de 7-8 mois commence une période dite « d’angoisse de séparation », où bébé se met à manifester de la crainte vis-à-vis des inconnus.

    Période d’adaptation : chacun son rythme

    La phase d’adaptation à l’entrée en crèche doit être menée tout en douceur. Une demi-heure la première fois, puis une heure avec change, 2 heures avec repas, une demi-journée. Profitez de l’adaptation pour poser toutes les questions qui vous tracassent. Préciser les habitudes de votre enfant permet de mieux passer le relais.

    L’importance des « objets transitionnels »

    Dans le sac de votre enfant, glissez couches, lingettes ou liniment oléo-calcaire, tétine et turbulette. Sans oublier la petite trousse avec les indispensables brosse à cheveux, pipettes de sérum physiologique, thermomètre... Pour tranquilliser votre petit bout, misez sur un doudou, un foulard avec votre parfum, une photo de la famille...

    Les erreurs à éviter

    Règle d’or : ne jamais partir en catimini. Dites tranquillement au revoir, en précisant qui reviendra et quand. Ne faites pas demi-tour si votre enfant pleure : faites confiance aux professionnels pour le consoler.

    Un rituel avant de se séparer !

    Les enfants sont rassurés par les rituels. Créez une suite d'événements qui seront répété chaque jour dans le même ordre le matin. Cela lui permettra de se préparer en douceur au moment où vous allez partir.


    « Les enfants sont des éponges : ils sentent quand on est anxieux. L’entrée de Pio en crèche a été un vrai travail sur moi. Confiance, lâcher-prise.»
    Lucile, maman de Pio, St Jean-de-Luz

    Crèche, école maternelle : première rentrée tout en douceur

    3 Min de lecture