L'hypnose comme moyen de guérison | Pharmacien Giphar
Paiement sécurisé - Retrait gratuit dans votre pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie
Choisir une pharmacie
Saisissez votre code postal pour voir les délais et options de click & collect ainsi que les disponibilités en pharmacie

L'hypnose comme moyen de guérison

Publié le 29 février 2012 — 3 Min de lecture

SOMMAIRE

    « Jamais sans ma clope », telle était la devise de Chantal, 58 ans, quand elle a décidé de passer la porte d’un hypnothérapeute. Au cours de la première séance, il l’invite à s’installer confortablement dans un fauteuil moelleux. « J’ai d’abord dû écrire ce que la cigarette représentait pour moi, à savoir le complément indispensable de toutes mes pauses au boulot, mais aussi un refuge en cas de mauvaise nouvelle », se souvient-t-elle.

    Un état de conscience modifié

    Ensuite, place à une séance de relaxation. C’est une manière classique de débuter une transe hypnotique, un état de conscience modifié qui permet d’accéder au subconscient, en dissociant ses sensations internes de la réalité du monde extérieur. Un état similaire à celui dans lequel on se trouve lorsqu’on est plongé dans un livre passionnant.

    Le sevrage tabagique

    « Au bout d’un certain temps, mon thérapeute m’a demandé de penser à ce qui m’apporte du plaisir au quotidien. Dans mon cas : une bonne tasse de thé vert fumant ! Puis, il m’a décrit la cigarette comme étant un monsieur gris à l’air triste et j’ai dû le visualiser en train d’embarquer dans un avion, s’en allant à tout jamais vers d’autres horizons. »

    Les résultats ne se sont pas fait attendre. « Depuis cette séance d’hypnose, je n’ai plus la moindre envie de fumer. Par contre, lorsque je m’interromps dans mon travail ou que je suis irritée, il me faut absolument une tasse de thé vert, mon substitut à la cigarette ! », sourit-elle.
    Mais l’hypnose n’est pas seulement utile pour arrêter de fumer. Cette technique a également fait ses preuves dans la lutte contre les troubles du sommeil ou du comportement alimentaire, l’anxiété, la dépression, les phobies, etc.

    Surmonter un traumatisme

    Certains psychologues recourent aussi à l'hypnose lorsqu’un patient n’arrive pas à surmonter un traumatisme comme une agression physique. Elle aide à réduire petit à petit l’impact émotionnel. Le traumatisme peut être vu sous forme d’une métaphore mais aussi, de plus loin ou au ralenti, comme spectateur et plus comme victime… Jusqu’à, pourquoi pas, y apporter une conclusion plus heureuse. Une fois sorti de l’état de transe, le patient pourra tourner plus facilement la page, digérer son traumatisme.

    L’hypnose en quelques points

    • Lors d’une séance d’hypnose, le patient peut à à tout moment sortir de cet état.

    • L’hypnothérapeute ne prend pas le contrôle de votre esprit !

    • Tout le monde, ou presque, est hypnotisable. Il est faux de croire que seules les personnes les plus influençables le sont.

    • L’hypnose n’a rien de magique, elle permet juste un accès plus direct à l’inconscient.

    • Inutile de croire qu’une fois que vous serez réveillé, tous vos problèmes auront disparu. L’hypnose est un outil qui s’inscrit généralement dans le cadre d’un travail psychothérapeutique à plus long terme.

    Attention aux charlatans !

    N’importe qui peut pratiquer l’hypnose sans avoir suivi la moindre formation digne de ce nom. Pour être sûr de ne pas tomber sur un charlatan, mieux vaut s’adresser à un praticien compétent.

    Où le trouver ? Dans l’annuaire de l’Institut Français d’Hypnose : www.hypnose.fr.

    À lire aussi

    Art-thérapie : l’art de retrouver le sourire
    Ecothérapie : quand la nature guérit

    Source
    Merci au Dr Nathalie Nuns, psychiatre à l’Établissement Public de Santé Mentale des Flandres.

    L'hypnose comme moyen de guérison

    3 Min de lecture